Nous plantons une forêt comestible urbaine locale à Lobbes. Venez nous aider Les 18 et 19 Décembre 2020 à 9h00!

Première phase plantée de la canopée ces 17 et 18 janvier 2020
Première phase plantée de la canopée ces 17 et 18 janvier 2020

Chers citoyens lobbain et chers amis de la Forêt Comestible de Lobbes,

 

L'association citoyenne "Les petits semis" et le Plan Communal de Développement Nature de Lobbes vous proposent de nous tourner vers un avenir chaleureux et solidaire à construire ensemble :

 

Venez les rejoindre les 18 et 19 décembre à partir de 9h00 sur le site de la Forêt Comestible de Lobbes pour la seconde salve de la plantation, au rond point des Waibes, sur la nationale face au proxy Delhaize. 

 

Seules des bottes, éventuellement une bêche et votre bonne humeur seront nécessaires, pour nous prêter mains fortes dans l'implantation de cet eco-lieu qui sera accessible à tous. 

 

Chaleureusement vôtre ! 

Agnès Moreau et Patricia Gobert 

 

Pour tout renseignement complémentaire sonnez au 0491-223258


Cette année 2019, nous dédions l'opération "petits semis" au financement de la plantation d'une forêt comestible urbaine ou péri-urbaine locale, à Lobbes.
La commune met un terrain de 45 ares à disposition du projet près du rond point des Waibes, sur la nationale 59. L'idée est de pouvoir y accéder à pied ou à vélo depuis le centre.  

Cette forêt comestible sera ouverte à tous, gratuitement. 

De quoi résorber du carbone grâce au reboisement, tout en renforçant l'autonomie alimentaire de notre région et notre résilience en cas d'interruption d'approvisionnement fruitier. En effet, un hectare de forêt-jardin peut stocker environ 250 tonnes d'équivalent carbone au bout de 25 ans (source reporterre.net, F. DESJOUR) et nourrir une cinquantaine de personnes.
La forêt comestible, c'est quoi ?
 
Il s'agit d'un espace planté d'une grande variété et densité d'arbres et de plantes dont une partie est comestible (fruits, baies, feuilles, racines, noix, gousses, tiges, champignons, aromatiques, médicinales, etc...) et de plantes fertilisantes (par ex, fixatrice d'azote).  Ce qui caractérise la forêt comestible, c'est que tous les étages de culture sont exploités depuis la canopée jusqu'aux racines, imitant ainsi la forêt naturelle.
Les avantages de la forêt comestible
 
1- Puisque tous les étages sont cultivés, la forêt offre un très bon rendement sur une petite superficie , par rapport à un potager ou un verger où un seul niveau est cultivé, par exemple
2- La production et les possibilités de récolte de ce type de forêt jardin sont étalés sur l'ensemble de l'année, vu la grande diversité des essences, et non ponctuel, comme dans le cas d'un champ, par ex.
3- La forêt favorise la vie des sols. Vers, insectes, mycellium, bactéries, etc sont les créateurs de l'humus. C'est la grande biodiversité animale et végétale (comprenant des plantes mellifères) qui augmente naturellement sa fertilité, sans apport d'engrais. 
4- La forêt régule le cycle de l'eau et permet aux nappes aquifères et phréatiques de se régénérer. Les racines des arbres permettent à l'eau de percoler. 
5- Par rapport à un verger, la forêt est plus résiliente aux écarts climatiques et aux dérèglements climatiques vu sa densité. Il y fait plus chaud en hiver et plus frais en été. 
6- La forêt est un écosystème doté d'une meilleure immunité contre les maladies et ravageurs, en comparaison aux monocultures, par ex.
7- Après quelques années, la forêt devient autonome et ne nécessite pratiquement plus le travail de l'homme. 
8- Par rapport à une culture traditionnelle qui nécessite beaucoup d'engrais et d'intrants, la forêt comestible est capable de se fertiliser toute seule.
 
Notre mode opératoire
 
Notre forêt sera implantée non comme un simple verger mais en imitant la forêt naturelle : grands arbres, petits arbres, arbustes, lianes, buissons, plantes herbacées couvre-sol et plantes racines. Nous voulons que cette forêt soit pérenne, autonome et ne nécessite pratiquement plus d'intervention humaine une fois implantée, selon les principes de la permaculture. C'est pourquoi nous allons tenter de recréer la complexité d'un agrosystème forestier en imitant la nature. Nous ferons également la part belle aux légumes perpétuels et aux plantes aromatiques ou médicinales vivaces.
Il s'agira de favoriser la plus grande bio-diversité possible de la faune et de la flore. Et aussi de choisir des essences reconnues pour leur résistance aux extrêmes climatiques, aux maladies et sans entretien, bien adaptées à notre région. Certaines essences plus "exotiques" (asiminier, figuier) seront choisies en vu d'anticiper le changement climatique.
On cherchera également à associer diverses plantes entre-elles car on a remarqué qu'elles s'aidaient mutuellement. Ce compagnonnage s'appelle les guildes en agroforesterie. La complémentarité de certaines plantes peut, en effet, démultiplier la production en assurant différentes fonctions : servir de brise-vent, ombrager une plante, fertiliser le sol, attirer les insectes pollinisateurs, maintenir l'humidité du sol, etc...
La plantation se fera sur quelques années ( 3 à 5 ans) et par étage. Des grands arbres, la première année, ensuite les petits et arbustes pour terminer par les plantes couvre-sol. Un parcours sera aménagé en fauchant un chemin sinueux à travers la forêt.
Nous sommes déjà attelés à la préparation de la création d'une pépinière, à Lobbes (Bienne-Lez-Happart), qui a pour vocation de produire les arbres qui peupleront les futures forêts. Nous avons semé des noyers, des châtaigniers et des pommiers en prélevant des graines sur nos propres arbres. Et nous avons prélevé également des boutures sur des pommiers, noyer, châtaignier, prunier, sureau, noisetier, figuiers, etc... Les racines de ronce broyées et macérées nous servent d'hormones de bouturage.
Nous allons donner priorité à des arbres francs qui excellent par leur résistance, leur résilience et leur longévité. Toutefois, nous devrons acheter des arbres au démarrage du projet car ceux de nos pépinières prendront du temps à croître. Les négociations avec les pouvoirs publics locaux nous ont permis d'occuper un terrain communal qui, nous l"espérons,ne fera pas l'objet de spéculations dans l'avenir et restera ouvert au public à tout jamais.
Nos sources de financement sont : 
- l'opération annuelle "petits semis" qui collecte des dons
- un subside de la Région Wallonne dans le cadre de la semaine de l'arbre sous forme de don de plants
- un subside Interreg pour le financement des panneaux
- une intervention du plan communal de développement nature de Lobbes (pcdn)
- un subside RW dans le cadre de la plantation d'une haie vive (éventuel)

 

 

Nos objectifs  

 

1- lutter contre le réchauffement climatique en capturant le Co2 par la plantation d'arbres et en mettant une nourriture locale (sans transport et sans emballage, donc sans empreinte carbone) à disposition de la population.

2- renforcer la résilience alimentaire de nos régions et éventuellement, la sécurité alimentaire pour les plus démunis.

3- renforcer la biodiversité animale et végétale locale par la création de cette forêt, composée comme une forêt primaire, source de vie et de nourriture pour tous.  Et ce, grâce à l'application des principes de la permaculture appliqués au projet.

4- insuffler des solidarités entre citoyens par la conduite d'un projet participatif et communautaire autour duquel chacun des usagers se sentira investi d'une mission de collaboration et de préservation, suite à la campagne de sensibilisation qui sera menée en parallèle .

5- promouvoir le retour vers la nature des usagers et l'auto-production alimentaire en démontrant la faisabilité du projet.

6- stimuler, par l'exemple et le support technique, la création d'autres forêts comestibles partout où c'est possible. Reboiser quelques ares, cela peut paraître dérisoire, mais si chacun s'y met et fait sa part, ça va finir par compter !

 

 

 

 

 

En conclusion ...
 
Les changements climatiques annoncés dans les 10 prochaines années nous prédisent le risque de plus grands écarts de température, de périodes de sécheresse, suivies de pluies torrentielles ou de tempêtes. 
Il nous semble donc urgent de faire des plantations dès maintenant, en prévision de ce futur, afin que les jeunes plants aient le temps nécessaire à leur épanouissement et leur acclimatation. Il n'y a plus de temps à perdre.... 
Il est évident qu'en cas de crise climatique plus grave, les zones rurales comme la nôtre représenteront une terre d'accueil pour tous les démunis de nos grandes villes. Comment allons nous assurer leur subsistance si les ressources manquent ?
Notre projet veut anticiper la résilience et planifier la solidarité de notre région en pareilles circonstances. Car la solidarité est la seule voie qui nous semble raisonnable. 
Nous émettons le souhait que notre projet  essaimera et en inspirera d'autres, un peu partout où il reste des terres à boiser.
Si vous êtes séduit par notre démarche et que vous voulez nous aider, vous pouvez parrainer une essence d'arbre comestible (ou très utile comme les plantes pourvoyeuse d'azote). Vous pouvez produire des plants chez vous, soit par bouturage (au départ d'une plante mère que vous avez chez vous) , soit par semis (au départ de graines prélevées) , pour alimenter notre projet "forêt comestible"; Ou encore, nous aider à planter des arbres. Dans ce cas, soyez  bienvenu !
C'est une belle aventure humaine, collective et citoyenne ! 
Ek al la laboro!

Un projet bénévole de transition, citoyen, participatif, social, écologique, local, solidaire et permaculturel !


Nous avons également collecté différentes semences, comme celle de rhubarbe, ail des ours, pruniers, etc... Dont certaines seront destinées à un semis direct.

 

D'autre part, des boutures de noisetier, châtaignier, sureau, kiwi, vigne, goji, chou Daubenton, consoude, groseiller, aronia, kiwai, thym, romarin, laurier sont en cours. 

 

 

État de la pépinière, fin septembre 2019 

 


 

Servez-vous dans NOTRE "OPEN BAR" !

 

Faisons évoluer notre monde qui n'est pas du tout collaboratif.  Si nous voulons donner plus de chances à l'avenir et gagner du temps, partageons nos efforts, et faisons des économies d'échelle cérébrales 

 

Voici quelques documents écrits dont vous pouvez vous inspirer si vous souhaitez faire la même démarche que la nôtre dans votre commune (fichier word sur demande) :

 

Télécharger
Projet forêt comestible adressé à la commune de Lobbes en avril 19
projet forêt comestible.pdf
Document Adobe Acrobat 122.2 KB
Télécharger
La lettre de demande de bail adressée à la commune de Lobbes en mai 19
demande au collège de lobbes.pdf
Document Adobe Acrobat 37.0 KB
Télécharger
Rapport faisant état de l'avancement du projet début octobre 2019
20191011-pv forêt comestible.pdf
Document Adobe Acrobat 56.2 KB
Télécharger
Exigence ou non du permis de boisement ?
exigence du permis de forestatation.pdf
Document Adobe Acrobat 17.8 KB
Télécharger
Plan d'implantation de la forêt
plan implantation forêt.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB
Télécharger
analyse du sol par le CARAH
Gobert Patricia Terr-191023-27592.pdf
Document Adobe Acrobat 224.5 KB
Télécharger
PV de la réunion du 19/11/2019
19.11.27-TVBU- Forêt Comestible (1).pdf
Document Adobe Acrobat 143.1 KB
Télécharger
Invitation toutes boîtes et fb à participer à la plantation des 17 et 18 janvier 2019
Une forêt comestible à Lobbes-invitation
Document Adobe Acrobat 176.4 KB
Télécharger
Echange de courriers du 08 janvier 2019 en préparation de la plantation
echange de courrier préparatif à la plan
Document Adobe Acrobat 89.3 KB

Voilà quelques bons ouvrages utiles à celui qui veut planter une forêt comestible. Celui de Martin Crawford fait référence.

Les essences plantées à ce jour


janvier 2020

pommier radoux HT

pommier joseph much HT

pommier franc type belle-fleur 

pommier la paix

poirier Legipont DT

poirier Triumph de Vienne DT

prunier sainte catherine DT

prunier belle de louvain DT

prunier belle de thuin DT

reine clautier DT (dont 1 offert)

groseilliers rouges

framboisiers

cassissier

caseilliers

groseilles à maqueraux

aronia

noisetiers

noyers commun

plaqueminier tone wase

plaqueminier jiro

tilleul à petites feuilles

caragana arborescens

staphilea pinnata

mûrier du Japon

néflier allemand

amandier robijn

pêchers semis

châtaigniers

cerisier bigarreau napoléon DT

cerisier bigarreau van DT

nashi BT

sureaux

prunier prince DT

noisetiers de byzance

Argousier pollmix (piège chaleur) 

Figuiers brown turkey (devant piquet) 

Kiwis (pied pommier) 

Goji (pied prunier) 

 

November 2020

 

2 noyers

2 châtaigniers

2 faux pistachier

3 pistachier therebantine

5 kiwais geneva et nostino

3 cardons

4 choux daubanton

4 kiwis

3 figuiers doré

1 ronde de Bordeaux

1 murier galicja

10 pommiers basses tiges 5 reinette hernaut  et 5 president van dievoet cabarette

5 prunneliers

3 aubergines

1 chêne

10 noisetiers

50 cassis 

6 jostaberr

1 amélanchier

 

 

 

 

 

nombre

5

2

1

3

2

3

1

2

1

2

+ de 100

30

200

20

20

5

20

3

1

1

1

6

2

2

2

1

5

3

1

1

2

5

1

2

1

17

6

1


 

 

 

 

Notre convention "morale" avec la commune :

Lobbes a mis un terrain à disposition du projet de la forêt comestible. L'association "les petits semis" financent et mettent en oeuvre le projet et y prennent soin en "bon père de famille", sous la responsabilité administrative et juridique de la Commune. Chacun des partenaires y contribue au mieux de ses disponibilités, de ses compétences, de ses moyens et collabore entre-eux "en bonne intelligence" dans l'unique intérêt de la forêt comestible et des objectifs qu'elle poursuit.

 

Foret Commestible